Notre idée de la pharmacie c’est qu’elle est là pour nous échanger un papier contre des médicaments si on a notre carte verte, la carte vitale, à défaut, il vous donnera de la paperasse pour que vous vous fassiez rembourser. N’oubliez jamais votre carte vitale, ça simplifie la vie de tout le monde !

Le pharmacien est donc un professionnel de santé dont le rôle principal est la délivrance de médicaments et tout ce qui s’y attache de près ou de loin. On peut y trouver des crèmes vendues par des laboratoires pharmaceutiques uniquement en pharmacie ( Geoallo pharmacie 7j/7 ), des crèmes solaires, des produits pour arrêter le tabac, des produits diététiques, de l’équipement médical ou encore des brosses à dents ! Oui, oui.

Rien que ça montre que le rôle du pharmacien évolue grandement. Avant, il avait parfois un rôle de premier avis médical. Vous avez peut-être entendu vos grands-parents vous raconter des histoires où le pharmacien a posé un avis sur un diabète ou une autre maladie à partir des symptômes apparents de quelqu’un. Le pharmacien d’aujourd’hui ne fait plus vraiment cela. Il arrive que des personnes arrivent avec des symptômes ou des irritations, les leurs montrent et ce dernier donnera un avis qui le plus souvent est de vous diriger vers votre médecin généraliste, si aucune urgence n’est apparente, ou directement chez un spécialiste voir aux urgences. De temps en temps, ils vont aussi prodiguer les premiers secours sur une chute pour arrêter une hémorragie et vous conseiller éventuellement sur la nécessité de points de suture ou de tout simplement faire attention à l’apparition de douleur, rougeurs ou gonflements, signes d’une probable infection de la plaie. Vous irez d’ailleurs peut-être le revoir si jamais une infection s’est installée pour prendre vos antibiotiques.

Aujourd’hui, le pharmacien va parfois ajuster votre ordonnance. En effet, il a un devoir de suivi thérapeutique, il va vérifier, si votre traitement est un traitement suivi, qu’il est toujours bien pris et en cohérence avec les traitements précédents que vous avez pu prendre. Il va aussi vous soigner. En effet, en délivrant les médicaments et en vous conseillant, il participe à votre processus de soin. Lorsqu’il vous dit qu’il faut absolument prendre votre médicament pendant le repas, c’est que c’est vraiment nécessaire. En effet, certains médicaments sont durs pour l’estomac, c’est pour ça que vous avez mal au ventre parfois, et les prendre en mangeant fait que vous ne solliciterez pas votre estomac uniquement pour cette molécule difficile mais pour un mélange qui diluera cette molécule et passera donc plus facilement dans le système digestif. Parfois, il vous dira de le prendre 30 minutes avant de manger car le taux d’adsorption de cette molécule particulière nécessite un estomac vide, d’où la prise juste avant de manger car votre estomac est vide et l’adsorption sera maximale, donc votre soin aussi.

Aujourd’hui, on discute de permettre au pharmacien d’ajuster lui-même, sans consultation du médecin prescripteur, de l’ordonnance. L’avantage du pharmacien par rapport au médecin, vis-à-vis des médicaments, c’est que ce dernier a l’expérience de la prescription et voit les gens revenir avec leurs symptômes et éventuellement leurs nouvelles prescriptions. Il vous est probablement arrivé de faire quelques allers-retours chez votre médecin, et pharmacien, parce que vous avez eu un diagnostic difficile ou qu’il a pris du temps. Mettons que vous êtes infecté par une bactérie mais que vous avez du attendre les retours de l’analyse bactériologique. Vous êtes contacté par votre médecin ou votre biologiste et ce dernier vous dit que vous avez certainement une bactérie de tel type plutôt qu’un virus. Vous devez alors repasser chez votre médecin pour obtenir l’ordonnance alors que ce serait plus rapide d’aller directement chez le pharmacien avec le nom de la bactérie, et éventuellement de la molécule à prescrire, et  l’obtenir directement. Le pharmacien pourrait aussi interpréter les analyses des laboratoires de biologie médicale et changer directement la prescription permettant une meilleure prise en charge du patient. Ces questions sont un long débat qui est en cours entre les professions de santé, les différents Ordres et le Ministère de la Santé. On se dirigerait dans le sens d’une adaptation de la prescription par le pharmacien sans avis du médecin prescripteur mais la question reste ouverte.

Plus récemment, les vaccins. Une expérience pilote a été lancée en France dans le cadre de la grippe saisonnière. En effet, pour vous faire vacciner, vous recevez soit un coupon de l’assurance maladie pour aller chercher votre vaccin chez votre pharmacien pour ensuite vous rendre chez votre médecin ou vous faites médecin, pharmacien et enfin re-médecin pour pouvoir vous faire administrer le vaccin. Notez que vous pouvez aussi demander à un infirmier libéral de vous vacciner mais vous ne serez remboursé qu’en cas de prescription par le médecin. Les pharmaciens de deux régions françaises ont cette année de droit de vacciner les patients dans leur officine. Les modalités ont été très clairement définies. Vous venez acheter votre vaccin dans le but de vous faire vacciner sur place, on voit déjà un gain de temps et de formalité administrative. Pour les formalités administratives, vous n’êtes pas directement concerné car cela est fait informatiquement grâce à la carte vitale. Mais le gain de temps vous est tout de suite évident. Vous avez un rendez-vous de moins à prendre.

Le pharmacien va alors vous demander de vous rendre dans un endroit un peu isolé de l’officine ou carrément dans une autre pièce pour vous poser quelques questions. Ces questions sont normalement aussi posées par votre médecin ( geoallo ) généraliste pour s’assurer qu’aucune contre-indication n’est présente. Par exemple, si vous avez un rhume le jour où vous souhaitez vous faire vacciner, vous devez revenir. C’est une forte contre-indication. Si vous êtes à la pharmacie, pas besoin de rendez-vous donc même si vous avez perdu 5 minutes, vous n’avez pas besoin de refixer un rendez-vous où vous ne serez toujours pas certain d’être au top de votre forme. Cette non nécessité du rendez-vous est excellente car vous pouvez décider quand il est enfin opportun de vous faire vacciner, à l’heure que vous souhaitez. Par exemple la pause de midi !

Donc, clairement le rôle du pharmacien est passé d’un rôle presque médicinal avec prescription et préparation de médicaments à un rôle de conseil et de délivrance de médicament. Aujourd’hui, la tendance est à plus les impliquer dans un rôle de soignant préventif pour améliorer encore et toujours la couverture médicale française. Cette évolution peut déranger car ils ne sont fondamentalement pas des soignants actifs au sens de l’administration mais leurs connaissances et leur formation leur permet de reprendre ce rôle plus que jamais.